BREAKING NEWS

Déclaration suite au discours du Président Sall

0    LesNews  ajpadsa
Déclaration suite au discours du Président Sall
03 Jan
12:45

Ce 31 décembre 2015, conformément à la tradition républicaine, le Président Macky SALL a fait une adresse à la nation. Ainsi, il a passé en revue plusieurs points allant de l’agriculture aux réformes institutionnelles en passant par l’éducation, la santé, les infrastructures, etc.

Comme à l’accoutumée, le Secrétariat Exécutif a analysé le discours en termes de réalisations pour 2015 et de perspectives du gouvernement pour 2016.

En ce qui concerne l’agriculture, à en croire les chiffres officiels, le Sénégal a battu tous les records de 2014. En effet, la production rizicole de cette année a dépassé les 900 000 tonnes de paddy ; soit plus 500 000 t de riz blanc équivalent à 100 milliards de F CFA d’économie sur les importations du pays pour 2016. Ce bond spectaculaire s’explicite certes par la bonne pluviométrie connue en 2015 ; mais les efforts importants consentis par le gouvernement y sont pour beaucoup. Rappelons que grâce à la mise en œuvre du PRACAS, partie intégrante du PSE, le gouvernement a mis à profit les forts potentiels rizicoles des écologies de plateau et de bas fonds du pays, en plus de la double culture dans la vallée du fleuve Sénégal. Cette politique d’extension de la riziculture a été couplée à une intensification par la fourniture de semences certifiées, d’autres intrants et d’équipements, par la réalisation d’infrastructures agricoles et la facilitation de l’accès aux terres et au crédit.

Pour ce point, le Secrétariat Exécutif félicite le gouvernement et l’encourage à continuer le soutien à l’agriculture familiale tout en encadrant les initiatives privées sur tous les maillons de la chaine de valeur riz. Ainsi, le Secrétariat Exécutif attire l’attention du gouvernement sur la nécessité de renforcer les capacités des producteurs, transformateurs et leurs organisations respectives afin de créer les conditions d’un bon stockage, d’une transformation adéquate et d’une commercialisation équitable du riz produit. Cet accompagnement nécessaire peut être assuré par l’Institut de Technologie Alimentaire dont l’expertise en la matière est avérée. En outre, le Secrétariat Exécutif reste convaincu, qu’à ce rythme et à ces conditions, l’objectif d’autosuffisance en riz du pays en 2017 pourrait être atteint.

Les autres céréales ont une production cumulée de plus de 2 millions de tonnes en 2015, a annoncé le Chef de l’Etat. Qu’il s’agisse du mil, du sorgho, du mais comme du fonio, de nouvelles variétés à haut rendement et à haute valeur nutritionnelle ont été cultivées dans toutes les zones agro écologiques appropriées grâce à la mise en œuvre de programmes comme celui d’appui aux filières agricoles (PAFA).

L’arachide, de par sa production, cette année, qui a dépassé le million de tonnes, permettra certainement l’amélioration des revenus des petits producteurs avec le prix d’achat du kilogramme fixé officiellement à un plancher de 200 F.CFA. Cependant, le statut de non partant de la SUNEOR déclaré au démarrage de la traite de l’arachide pourrait perturber la campagne de commercialisation malgré la mise en place d’un fonds dédié. C’est pourquoi, le Secrétariat Exécutif encourage la transformation de l’arachide localement pour mieux contribuer à l’amélioration des revenus des exploitations familiales. En effet, l’ITA a mis au point une technologie qui permet d’éliminer l’aflatoxine considéré comme la principale menace sanitaire contre la consommation de l’huile « Seggaal ». La création et la mise en œuvre d’un programme de vulgarisation de cette technologie pourrait jouer un rôle important dans la mise en place et le renforcement de micros, petites et moyennes entreprises de transformation de l’arachide.

Dans le domaine de la santé, le Président a rappelé les nombreuses et importantes actions réalisées en matière de couverture maladie universelle avec 600 mutuelles de santé fonctionnelles, la gratuité des soins pour les enfants âgés de 0 à 5 ans, la réduction du prix de plusieurs dizaines de médicaments de première nécessité, sans compter le recrutement spécial de 500 sages femmes pour une meilleure prise en charge de la santé mère – enfants.

Pour réduire d’avantage les inégalités sociales, le Président et son gouvernement vont atteindre l’objectif pour 2017 du nombre de bénéficiaires de bourses de sécurité sociale dés 2016. Les effets de ce programme vont impacter largement et à la fois la scolarisation et la santé des enfants des familles bénéficiaires.

Parlant des perspectives, le point qui a le plus retenu l’attention du Secrétariat Exécutif est le projet de réformes institutionnelles avec la révision de l’actuelle Constitution et la création d’un Haut Conseil des Collectivités Territoriales sans oublier le renforcement des pouvoirs de l’Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel.

La révision de la Constitution en cours portera sur 15 points importants qui consacrent l’intangibilité de la durée et le nombre de mandats présidentiels, entre autres. Ce caractère d’intangibilité contribuera, au sens du Secrétariat Exécutif, à stabiliser, à moderniser et à renforcer notre démocratie. Par ailleurs, le Président annonce sa volonté de respecter son engagement de réduire son mandat de 7 à 5 ans comme annoncé entre les 2 tours des présidentielles de 2012.

En outre, cette révision permettra de renforcer les pouvoirs de l’Assemblée nationale qui, en plus des pouvoirs de vote du budget pour le gouvernement et du contrôle de son exécution, aura la possibilité d’évaluer l’action du gouvernement pour plus de transparence et d’efficacité. Aussi, dans la perspective de moderniser le Conseil constitutionnel en faisant passer le nombre de membres de 5 à 7, la nouvelle constitution consacre au Président de l’Assemblée le droit de désigner 2 membres.

La révision de la Constitution renforce les pouvoirs du Conseil constitutionnel en lui conférant le droit d’être consulté sur les lois organiques avant leur promulgation.

La nouvelle Constitution consacre aussi de nouveaux droits aux citoyens tels que le droit à un environnement sain.

De l’avis du Secrétariat Exécutif, cette révision constitutionnelle permettra de renforcer l’équilibre des pouvoirs entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire. C’est pourquoi, le Secrétariat Exécutif exhorte le gouvernement à élargir la consultation et la concertation à toutes les forces vives de la nation pour créer un consensus durable autour de ces réformes vitales pour notre pays.

Dakar, le 01 Janvier 2015

Par Landing SAVANE

Secrétaire Général And-Jëf/PADS-Authentique

« »

Laisser un commentaire